Quand tout est calme

Que vous soyez un particulier, un chef d’établissement (public ou privé), un gestionnaire de réseaux ou un encore un élu, la gestion des épisodes d’inondation et la réduction de vulnérabilité se préparent hors temps de crise. 

La préparation ne sera jamais parfaite, puisqu’il y a toujours une part d’adaptation nécessaire lors d’un épisode d’inondation :

  • Les épisodes ne sont jamais exactement identiques ;
  • Vous ne vous trouverez pas forcément dans un lieu connu au moment de l’épisode ;
  • Des événements externes, en lien ou non avec l’inondation, peuvent perturber l’organisation. 

Toutefois, mieux vaut une préparation partielle qu’une absence de préparation. Celle-ci pourra être améliorée au cours du temps, notamment à la suite d’un épisode d’inondation.

Quand toute est calme, je me prépare.

La démarche générale à suivre et les outils mobilisables sont les suivants :

Autrement dit :

  • Est-ce que mes proches, mes biens ou moi-même pouvons subir une inondation ?
  • Si oui, de quelle manière, à quelle fréquence et avec quelle ampleur ?

Les questions à se poser

  • Mon logement / mon établissement / ma commune sont-ils situés en zone inondable ?  
  • Mes axes de trajet habituels peuvent-ils être impactés ? 
  • Les personnes sous ma responsabilité / mes proches sont-ils impactés ? (établissement scolaire pour les enfants, lieu de résidence, lieu de travail, trajets, …) 

En cas de réponse positive à au moins une des questions précédentes : quelles sont les caractéristiques des inondations associées ? (type d’inondation, hauteur d’eau et, si possible, vitesse d’écoulement, vitesse de montée et durée de submersion)

Où trouver les informations ?

Pour les inondations par débordement de cours d’eau

Source d’informationTypes d’informationsOù trouver l’information ?
Ce siteLocalisation des zones inondables, caractéristiques et historique des inondations à l’échelle de l’agglomération toulousaine.Carte interactive
Caractéristiques et historique des inondations
PPRi (Plan de Prévention des Risques d’inondation)Localisation des zones inondables, caractéristiques et historique des inondations à l’échelle communale.haute-garonne.gouv.fr/pprn
DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques majeurs)Localisation des zones inondables, caractéristiques et historique des inondations à l’échelle communale.Sur le site de votre commune ou en Mairie.
GéorisquesRecense et décrit les risques et les outils de prévention existants à l’échelle communale. georisques.gouv.fr 
CCR (Caisse Centrale de Réassurance)Liste des arrêtés CATNAT.catastrophes-naturelles.ccr.fr 
Plateforme nationale des repères de crueRepères de crues historiques : plaques, marques, photos, indiquant la hauteur atteinte par les crues passées .reperesdecrues.developpement-durable.gouv.fr 
Carte interactive 

Pour les inondations par ruissellement

Les sources d’information sont moins nombreuses à ce jour. Des informations globales sont disponibles sur ce site notamment sur la page dédiée aux inondations. Des informations plus détaillées seront communiquées au fur et à mesure de l’acquisition des connaissances.

Autrement dit, en cas d’inondation :

  • Qu’est-ce qui peut me mettre en danger ou mettre en danger les autres ?
  • Qu’est-ce qui peut engendrer des dommages, pour moi ou pour les autres ?

Les questions à se poser

Si mes proches, les personnes dont j’ai la responsabilité ou moi-même nous retrouvons confrontés à une inondation, quels sont nos points de vulnérabilité ?

Exemples : personne en situation de handicap / à mobilité réduite / ne sachant pas nager / dépendante d’un traitement médicamenteux / phobique. 

Il est important d’avoir bien conscience de ces caractéristiques pour adapter les mesures à prendre, dans l’optique de traverser l’épisode le plus sereinement possible. 

Par exemple, en cas de traitement médicamenteux vital, il faudra prévoir de pouvoir accéder à une copie des ordonnances et, dans la mesure du possible, disposer d’un stock de secours. 

Pensez également à la gestion de vos animaux de compagnie !

Quelle est la vulnérabilité de mes biens en cas d’inondation ?

  • Mes objets, matériels et stocks sensibles ou précieux sont-ils situés en hauteur, au-dessus du niveau des Plus Hautes Eaux Connues ? Sinon, peuvent-ils être déplacés en hauteur facilement ?
  • Mes véhicules sont-ils généralement stationnés en zone inondable ?
  • Si je dispose d’une cuve de fioul située en zone inondable, est-elle attachée à un support solide ?
  • Mon bâtiment dispose-t-il d’un sous-sol ?
  • Mon bâtiment dispose-t-il d’ouvrants situés en-dessous du niveau des Plus Hautes Eaux Connues ? (fenêtres, soupiraux, chatière, …)
  • Mes réseaux d’électricité et de gaz sont-ils situés en hauteur, au-dessus du niveau des Plus Hautes Eaux Connues ? Sinon, peuvent-ils faire l’objet d’une coupure différenciée ? (par exemple, couper le courant sur le rez-de-chaussée du bâtiment)
  • Mon réseau d’eaux usées est-il équipé de clapets anti-retour, pour empêcher une entrée d’eau par remontée dans les réseaux ?

Quels sont les dommages que peuvent engendrer mes biens ?

  • Mes produits polluants sont-ils situés en hauteur, au-dessus du niveau des Plus Hautes Eaux Connues ? Sinon, peuvent-ils être déplacés en hauteur facilement ?Des objets dangereux peuvent-ils être entraînés par les eaux ? Exemple : objets volumineux pouvant percuter des personnes ou des biens, ou contribuer à obstruer un pont / objets tranchants ;
  • Mon réseau électrique est-il bien protégé et en bon état, pour éviter les électrocutions et le déclenchement d’incendies ?

Quels impacts, directs ou indirects, peuvent perturber le retour à la normale ?

  • Ai-je souscrit à un contrat d’assurance couvrant les dommages aux biens (habitation, locaux professionnels, voiture) ?
  • Pour les entreprises : ai-je pris l’option « perte d’exploitation »?
  • Est-ce que je connais les modalités de dédommagement en cas d’inondation ?

Où trouver les informations ?

La majorité des réponses relèvent de vos connaissances sur vos proches, vos équipements et vous-même.

En complément, vous trouverez des informations sur les contrats d’assurance et les modalités de remboursement sur la page dédiée à l’indemnisation post-inondation.

Enfin, les informations sur la vulnérabilité des réseaux techniques aux inondations n’est pas identifiable facilement à ce jour. Seules des communications ponctuelles peuvent vous permettre de connaître cette information.

A ce sujet, dans le cadre du Programme d’Actions de Prévention des Inondations de l’agglomération toulousaine, un travail est mené auprès des gestionnaires de réseaux pour les aider à mieux connaître leur vulnérabilité et à la réduire. Ce travail permettra d’améliorer la communication des informations essentielles aux personnes concernées. Néanmoins, une certaine confidentialité restera toujours de mise pour ces données, pour des raisons de sécurité ou commerciales.

La démarche à suivre

1. J’identifie les moyens de vigilance et de surveillance

Les principaux moyens existants à ce jour sont les sites et applications de Météo-France (vigilance.meteofrance.fr) et de Vigicrues (vigicrues.gouv.fr).

En complément, des informations sur les pluies intenses et le risque de crue rapide des petits cours d’eau sont disponibles sur la plateforme APIC / Vigicrues Flash : apic.meteofrance.fr

Enfin, des applications donnent également des informations sur les risques météorologiques à venir. En cas de doute, fiez-vous toujours aux sites officiels mentionnés ci-dessus.

Plus de détails sur la page Vigilance et alerte.

2. J’identifie les moyens d’alerte

Différents moyens d’alerte peuvent exister sur le territoire de votre commune. Rapprochez-vous de votre commune pour connaître les moyens existants.

En complément, en cas de phénomène dangereux prévu ou observé à proximité vous serez destinataires d’alertes sur votre téléphone mobile, envoyées par le dispositif FR-ALERT.

Plus de détails sur la page dédiée au dispositif FR-ALERT.

3. Je m’informe sur les bons comportements à tenir en cas d’inondation

Quand le ciel nous tombe sur la tête, j'adopte les bons comportements.
Orage du 23 juin 2014 à Tournefeuille © Alexandre FLOUTTARD

4. Je prépare un kit d’urgence contenant les objets essentiels

Illustration © Service d’information du Gouvernement

5. J’identifie les actions à mettre en œuvre lors d’une inondation pour me protéger, protéger mes biens et protéger les autres*

*Uniquement si je suis en zone inondable.

Il peut par exemple s’agir de surélever des objets sensibles ou polluants, d’obstruer les entrées d’eau potentielles ou de déplacer un véhicule (uniquement si l’inondation n’est pas encore là !).

6. Je consigne ces informations dans un plan de mise en sûreté

Pour les entreprises, les établissements publics et les gestionnaires de réseaux, un plan de continuité d’activité est également nécessaire.

7. Je fais connaître les consignes, à travers des réunions, des affichages et des formations

A la maison, parlez-en à votre entourage ! Vous pouvez également les afficher dans un endroit stratégique.

Au travail, en parler est un début. Mais cela passe aussi par des affichages, des réunions et des formations.

8. Je m’exerce et j’améliore l’organisation en continu

Les types de mesures envisageables

Ces mesures sont à définir en fonction des caractéristiques de votre exposition aux inondations, de votre bâtiment, de vos biens et de vos équipements.

Le schéma ci-dessous illustre les types de mesures pouvant être mise en œuvre pour une habitation individuelle.

Les mesures pour réduire la vulnérabilité d'un habitat individuel
Les mesures pour réduire la vulnérabilité d’un habitat individuel © Comité de quartier des Marronniers, Nîmes

Les aides financières

Des aides financières peuvent être apportées aux entreprises et aux particuliers pour la mise en place de ces mesures, si les conditions fixées par les articles L561-3 et D561-12-7 du Code de l’Environnement sont réunies :

  • Les mesures doivent être rendues obligatoires par le Plan de prévention des risques d’inondation (PPRi) OU être identifiées par un diagnostic de vulnérabilité porté par une collectivité territoriale (ou établissement public territorial) dans le cadre d’un PAPI (voir ci-après) ; 
  • Les mesures doivent être inclues dans l’arrêté établissant la liste des types de travaux de réduction de vulnérabilité aux inondations éligibles le plus récent ; 
  • Les biens concernés doivent être à usage d’habitation, d’activité professionnelle (entreprises de moins de 20 salariés uniquement) ou mixte ; 
  • Les biens visés doivent être couverts par un contrat d’assurance ouvrant droit à la garantie contre les effets des catastrophes naturelles sont éligibles (= contrat mentionné au premier alinéa de l’article L125-1 du Code des Assurances).

Les seuils de financement pour les travaux sont définis comme suit, déduction faite des éventuelles indemnités perçues pour le même objet suite à une catastrophe naturelle :

  • Pour les biens utilisés dans le cadre d’activités professionnelles : 20 % des dépenses éligibles, dans la limite de 10 % de la valeur vénale ou estimée de chaque bien ;  
  • Pour les biens à usage d’habitation ou à usage mixte : 80 % des dépenses éligibles, dans la limite de 36 000 € par bien et de 50 % de la valeur vénale du bien.

Les actions d’accompagnement dans le cadre du PAPI de l’agglomération toulousaine

Dans le Programme d’Actions de Prévention des Inondations actuel (2021-2024), quatre actions d’accompagnement sont menées, vers différents publics :

  • Action 1.8 : gestionnaires de réseaux ; 
  • Action 5.1 : entreprises ; 
  • Action 5.3 : habitat individuel ;
  • Action 5.4 : établissements publics. 

Les actions 5.1 à 5.4 visent, entre autres, à proposer un diagnostic de vulnérabilité aux inondations gratuit qui pourra vous permettre de bénéficier de travaux de réduction de vulnérabilité dans les conditions et seuils présentés ci-dessus. 

Si vous êtes une entreprise, retrouvez toutes les informations utiles sur le site dédié : risques-inondations.fr 

Concernant les actions 5.3 et 5.4, une priorisation géographique a été effectuée. Si votre bâtiment est situé dans ce périmètre, vous serez informé. 

Dans tous les cas :

  • Un accompagnement élargi sera très vraisemblablement prévu dans le prochain PAPI (2025-2031) ; 
  • L’équipe d’animation du PAPI est joignable via le formulaire de contact de ce site.